Quelles aides pour les travaux de rénovation ?

L’amélioration de son habitation devient une priorité à un moment donné. En réalité, vous rénovez une maison pour diverses raisons (urbanisation, aménagement, location, etc.). Ainsi, faire appel à des aides peut se révéler nécessaire. Qu’en est-il des aides disponibles pour de tels travaux ? Éléments de réponse !

Aides pour la rénovation énergétique

Pour la rénovation de votre habitation, vous avez accès à des aides qui vous permettent d’améliorer les performances énergétiques de votre logement. En effet, l’inquiétude du changement climatique amène les sociétés à encourager les innovations dans ce domaine.

A lire aussi : Qui contacter pour un raccordement téléphonique ?

Ainsi, vous avez accès à des aides comme MaPrime Rénov octroyée par l’agence nationale de l’habitat (AnaH). Cette prime couvre vos travaux de rénovation d’énergie à hauteur de 20 000 €. Elle finance donc des travaux d’isolation, de chauffage et de ventilation. Grâce à cela, vous pouvez aussi faire un audit énergétique. À cela s’ajoute le crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Par ailleurs, il y a aussi l’éco-prêt à taux zéro qui est un crédit sans intérêt pour effectuer des travaux de rénovation visant à améliorer votre efficacité énergétique. De même, si vous désirez installer des panneaux solaires, des subventions sont disponibles. Outre cela, vous pouvez bénéficier d’aides locales pour de tels travaux.

A lire aussi : Les précautions à prendre avant de poser une baguette de finition pour un carrelage d'angle sortant

Aide des caisses de retraite

Si vous êtes un retraité du régime général, la caisse des retraités peut aussi vous aider pour plusieurs travaux. En effet, la caisse de retraite vous aide pour l’isolation des pièces de vie et pour les aménagements sanitaires. Il en est de même pour un changement de revêtements de sols et la motorisation de vos volets roulants.

Mieux, elle subventionne votre accessibilité au logement. Il convient de dire que cette aide ne peut excéder 3500 € et dépend du type de travaux ainsi que de la composition du foyer. Cependant, il existe d’autres programmes d’aides aux personnes âgées de plus de 60 ans prenant en charge jusqu’à 50 % des travaux à hauteur de 10 000 €.

Par ailleurs, vous bénéficiez d’une exonération de la taxe foncière. Cela est une politique des collectivités locales pour certains logements rénovés. C’est une exonération allant de 50 à 100 % selon les travaux réalisés.

Aides à l’amélioration de l’habitat

En dehors des travaux de rénovation pour améliorer l’efficacité énergétique de votre maison, il existe d’autres dispositifs d’aides aux travaux d’amélioration de votre logement. Il s’agit par exemple du projet de prêt à l’amélioration de l’habitat qui permet de financer 80 % des travaux prévus. Cela est accessible au propriétaire comme aux locataires. Sachez aussi que les intérêts de cette aide sont plafonnés à 1 %.

Aussi, vous avez droit aux aides de mise en sécurité de logement de l’agence nationale de l’habitat de France. Cela vous permet de rendre habitable votre logement. Notez qu’il y’a des conditions à remplir pour bénéficier de cette aide. Ainsi, vous devez d’abord avoir un logement d’au moins 15 ans et vos travaux doivent rester dans la norme de l’aide financière.