Comment monter des ardoises sur un toit ?

Monter des ardoises sur son toit constitue une excellente et durable solution pour se protéger efficacement de la pluie.

Ces matériaux sont légers, imperméables, résistants et peuvent vous accompagner pendant de nombreuses années. Pour en installer, vous devez effectuer quelques démarches.

A lire aussi : Quelles aides pour les travaux de rénovation ?

La préparation du chantier

La première étape pour monter des ardoises sur un toit est de préparer le chantier. Cette démarche consiste à faire le choix du matériel adapté à votre région.

Pour cela, vous devez vous rapprocher de votre Mairie pour savoir si votre projet est autorisé. Si oui, demandez la teinte exigée.

Lire également : Quelle isolation pour une maison individuelle ?

Cette étape est nécessaire, car les toitures sont soumises à certaines réglementations en fonction de la zone géographique.

Par ailleurs, vous devez prévoir :

  • une chanlatte ;
  • un arêtier ;
  • un faîtage.

Une fois ces accessoires réunis, vous devez déterminer le recouvrement en fonction de la pente de votre toit. Vous devez aussi prendre en compte l’exposition et la situation géographique.

Mettez dans un tableau toutes les données nécessaires comme la taille des crochets, le pureau, la dimension des ardoises pour ne pas vous tromper dans les travaux.

Le traçage des repères

L’étape suivante consiste à tracer les repères sur la charpente. Servez-vous d’un cordeau ou d’une règle et d’un crayon pour y arriver.

Placez des marques d’implantation des clous et des ardoises sur la volige d’égout. Indiquez aussi les emplacements des crochets sur les liteaux afin de vous assurer du bon alignement des matériaux.

Notez que la pose par chevauchement est une excellente idée. Alors, pour des ardoises de 30 cm marquez tous les 10 cm pour qu’elles se chevauchent convenablement.

La pose proprement dite

La pose des ardoises commence avec la fixation d’un peigne d’égout pour empêcher l’entrée des oiseaux et des rongeurs.

Ensuite, placez une bande de rives à biseau dans l’alignement du doublis. Perforez-la à chaque 60 cm et assurez-vous que les trous soient larges.

Montez les premières ardoises entières sur les voliges en les laissant déborder du toit de quelques centimètres. Superposez les ardoises en fonction des marquages que vous avez effectués.

Clouez la première rangée en donnant un petit espace entre chaque matériau. Cela permet de fixer les crochets du deuxième rang.

Puisque vous avez privilégié la pose par chevauchement, le deuxième rang d’ardoises doit recouvrir le premier. Gardez le bas des ardoises du deuxième rang et insérez-les dans les crochets que vous avez placés. Ensuite, agrafez les crochets du troisième rang sur les liteaux.

Notez que cette opération commence toujours par le bas de la toiture. Elle se fait aussi généralement par travée de trois ardoises de l’égout jusqu’au faîtage.